Comment savoir quels cosmétiques ne sont pas testés sur les animaux?

Un point sur la réglementation actuelle et nos conseils pour vous aider à choisir vos cosmétiques 100% «cruelty free»! Les tests cosmétiques sur les animaux sont interdits depuis 2009 en Europe. Mais qu’en est-il vraiment à l’heure actuelle?

Quels cosmétiques sont testés sur les animaux ? 

Depuis 2013, la vente de cosmétiques testés sur les animaux est interdite au sein de l’Europe. Mais cette loi ne s’appliquait pas aux produits de beauté importés. En 2016, l’Europe a totalement interdit le droit d’accès sur son sol aux produits cosmétiques testés sur les animaux. Un grand pas dans la lutte pour la cause animale. En revanche, la cosmétique bio, précurseur sur le sujet, n’a pas attendu 2013 pour ne plus tester sur les animaux. Le référentiel Cosmébio le stipule depuis 2002. 

Quelles sont les différences entre un cosmétique bio et végan?

Les cosmétiques végan sont à différencier des cosmétiques bio. Un produit végan est exempt de toute substance d’origine animale, même obtenue de manière douce (le miel, par exemple) car le véganisme exclut l’exploitation animale sous toutes ses formes. Tandis qu’un cosmétique bio n’exclut pas l’utilisation de substances d’origine animale comme le lait, le miel, la bave d’escargot… Tout est possible, sauf les ingrédients obtenus par la mort dudit animal. Inversement, un produit végan n’est pas automatiquement biologique.

Comment reconnaître un cosmétique bio? 

Pour reconnaître un cosmétique bio, on se fie à l’un des labels biologiques officiels. En Europe, les principaux sont : Nature et Cosmos, qui regroupe plusieurs standards comme Ecocert et Cosmebio (France) ; Icea (Italie), BDIH (Allemagne) et Soil Association (Angleterre). Chacun a ses propres exigences mais, malgré leurs différences, ils offrent toujours un gage de qualité. Ces labels bio certifient aussi bien les ingrédients que le produit fini et garantissent le respect d’un cahier des charges contrôlé par un organisme indépendant. En revanche, attention aux marques qui placent des pastilles « bio » de couleur verte sur leur emballage : ce n’est pas un label mais bien souvent un logo pour tromper le consommateur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.