Nos conseils pour votre 1er achat immobilier

Se lancer dans l’accession à la propriété est toujours une décision importante. Mais le processus est compliqué et peut devenir écrasant si vous n’êtes pas préparé. Voici quelques conseils pour les acheteurs d’un premier bien immobilier!

1. Préparez votre financement

L’un des conseils les plus importants pour l’achat d’un bien est que vous devez préparer vos finances. Votre nouveau logement est un investissement mais un prêt immobilier est aussi un investissement pour votre banque. Il recherche des clients à faible risque pour les prêts ; vous devrez donc faire preuve de stabilité financière. Afin d’optimiser au mieux vos finances, pensez d’abord à remboursez vos dettes, effectuez vos paiements à temps et évitez d’ouvrir de nouveaux prêts. Vous voudrez également commencer à épargner pour un acompte à ce stade, bien que le montant dont vous aurez besoin puisse être déterminé par l’emprunt pour lequel vous postulez.

2. Déterminez votre budget tôt

Votre budget dépendra d’un certain nombre de facteurs notamment du montant de votre mise de fonds et du type d’emprunt que vous utiliserez. Les banques voudront généralement que vous mainteniez un ratio d’endettement inférieur à 33 % pour vous assurer que vous serez en mesure de rembourser votre prêt. Des calculatrices sur le site de votre banque peuvent vous aider à déterminer vos mensualités. Déterminer quel type de bien vous pouvez vous permettre d’acquérir en fonction de vos revenus est également important. N’oubliez pas de calculer les coûts « invisibles » de l’accession à la propriété lorsque vous déterminez votre budget. Ceux-ci comprennent les frais de notaires, d’emménagement, les dépenses d’entretien et les taxes foncières. Méfiez-vous des dépassements de budget ! Cette tendance rampante s’est accentuée au fil des ans. Environ 28% des acheteurs ont dépensé plus pour leur maison en 2021 que leur budget initial ne le permettait

3. N’achetez pas uniquement en fonction du marché

Le marché du logement est toujours fluctuant. Il y aura parfois plus de biens à vendre que d’acheteurs intéressés. Il en résulte un marché d’acquereurs. Les propriétés seront achetées rapidement et les situations d’offres multiples pourraient devenir plus courantes à d’autres moments. La synchronisation du marché consiste à essayer de prédire le meilleur moment pour acheter et à attendre jusque-là. Cela pourrait signifier que vous économiserez de l’argent ou que vous ferez face à moins de concurrence. Mais, essayer de chronométrer le marché est quelque chose que vous devriez éviter. Il peut y avoir plus d’un inconvénient à attendre que le marché change, y compris dépenser plus d’argent en loyer ou risquer la hausse continue des prix des maisons.

4. Explorez vos options d’emprunt

Il existe de nombreux types de prêts immobiliers, y compris des prêts spécialisés pour les acheteurs d’une première maison. Ceux-ci viennent souvent avec des taux d’intérêt plus bas ou des exigences de mise de fonds réduites. Assurez-vous d’avoir soigneusement étudié toutes vos options avant de vous lancer dans un type de prêt hypothécaire par exemple.

5. Examinez l’aide à l’achat d’une première maison

Renseignez-vous sur les programmes d’accession à la propriété. Ils peuvent fournir une aide à l’acompte ou une défiscalisation l’achat d’un bien immobilier. Ceux-ci peuvent vous faire économiser des dizaines de milliers d’euros.

6. Comparez plusieurs offres de prêt

Chaque banque facture ses propres frais, ce qui peut entraîner des différences de coûts assez importantes. Vous trouverez également des taux annuels en pourcentage variables dans différentes banques, il est donc essentiel d’obtenir plus d’une offre pour trouver le prêteur qui vous convient.

7. Faites un cahier des charges avec vos souhaits « incontournables »

Il peut être facile de commencer à ajouter des choses à votre liste de besoins et de désirs lorsque vous commencez à visiter des maisons. Mais vous voudrez vous assurer que la liste est fidèle à ce que vous désirez vraiment. L’emplacement est-il important pour vous ? Et les écoles ? La maison doit-elle être clef en main ou êtes-vous prêt pour un projet de rénovation? N’oubliez pas qu’il y a beaucoup de choses que vous pouvez changer dans une maison y compris la cuisine, le jardin, les salles de bain et les chambres. Ce que vous ne pouvez pas changer, c’est l’emplacement ou la taille du lot. Gardez cela à l’esprit lorsque vous déterminez vos « must have ».

8. Engagez un agent

Un agent immobilier est un expert dans son métier qui consiste à trouver la maison qui correspond le mieux à vos besoins. Ils seront en mesure de vous dire si le prix d’une maison est correct, si le quartier est bon et à quelle vitesse les propriétés se vendent. Ils pourront également négocier en votre nom et préparer les documents requis pour vous. Il est possible de tout faire vous-même, mais un agent est presque toujours une meilleure option en tant qu’acheteur d’une première maison.

9. Ne sautez pas l’inspection de la maison

Une inspection de la maison a pour but de découvrir des problèmes avec la structure, la plomberie, le toit et d’autres pièces de la maison qui pourraient être très coûteux à réparer. Vous avez peut-être l’œil averti mais un professionnel sera mieux équipé pour examiner la propriété. Vous devrez payer pour cela mais l’inspecteur vous enverra un rapport détaillé détaillant l’état de la propriété lorsque l’inspection sera terminée.

10. Planifiez soigneusement votre offre

L’offre que vous ferez dépendra grandement de l’évolution du marché. Vous aurez plus de latitude pour négocier s’il y a moins de concurrence mais vous devrez peut-être vous préparer à d’autres offres s’il s’agit d’un marché de vendeurs. Cela est particulièrement vrai sur les marchés tendus comme en Ile-de-France, qui se produisent généralement lorsque les taux d’intérêt sont bas.

11. Négocier est toujours possible

Comprendre comment négocier est essentiel et c’est une autre situation dans laquelle un agent immobilier peut être inestimable. Vous devrez peut-être négocier si le vendeur n’accepte pas votre offre initiale. Vous devrez peut-être également le faire si l’inspection de la maison révèle des problèmes. Il est souvent possible de travailler avec le vendeur pour les faire réparer avant d’acheter le bien. Vous pouvez également demander une réduction sur le prix de vente afin de régler vous-même les problèmes. Tout ceci sera à formaliser chez votre notaire lors de la signature de la promesse de vente. Soyez prêt à négocier avec le vendeur afin d’obtenir la meilleure offre, et n’ayez pas peur de vous retirer si vous ne parvenez pas à un accord. Il y a toujours une autre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.