Quelques conseils pour faire baisser son taux d’imposition: spécial retraité

Quelques conseils pour faire baisser son taux d’imposition: spécial retraité

Il s’agit ici d’expliquer comment ne pas avoir le même taux de prélèvement à la source sur votre retraite que celui qui s’appliquait sur vos revenus du travail. Pour cela, quelques démarches en amont s’imposent.

Si vous avez pris votre retraite à la fin de l’année 2021, alors sur votre déclaration de revenus 2022 sur les revenus 2021, vous avez indiqué tous vos revenus perçus pendant l’année y compris votre prime de départ à la retraite et, le cas échéant, une indemnité compensatrice de congés payés. Ces suppléments de revenus ont 2 conséquences : 

La hausse du taux de prélèvement à la source

Un nouveau taux de prélèvement à la source s’appliquera à partir de septembre 2022 sur vos pensions de retraite. Calculé sur la base des revenus perçus l’année dernière, prime d’activité et indemnité de congés payés comprises, il sera certainement plus élevé que le taux appliqué jusqu’à présent alors que vos revenus à la retraite sont inférieurs à vos revenus d’activité. Si vous ne faites rien, ce taux élevé s’appliquera jusqu’en septembre 2023 sur vos pensions de retraite et ne donnera lieu à remboursement du trop-perçu qu’à ce moment-là.

Par conséquent, pour éviter de voir vos pensions de retraite amputées d’un prélèvement à la source trop élevé, demandez dès que possible que votre taux de prélèvement soit revu à la baisse auprès de votre centre des impôts. Pour cela, connectez-vous sur votre espace personnel sur impots.gouv.fr, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source », puis « actualiser suite à une baisse ou une hausse de mes revenus ». Vous y porterez l’ensemble de vos revenus et charges nets prévisionnels pour 2023.Vous pouvez effectuer cette action dès le début du mois de décembre 2022 pour une prise en compte du nouveau taux de prélèvement dès janvier 2023. 

Un nouveau taux sera calculé dans un délai de 1 à 3 mois et communiqué à votre caisse de retraite. Il s’appliquera jusqu’au 31 décembre 2023. À partir du 1er janvier 2024, c’est le taux calculé suite à votre déclaration 2023 sur les revenus 2022 qui devrait s’appliquer.

Éviter la hausse d’impôts à la fin de l’année

Ces sommes supplémentaires ont été soumises au prélèvement à la source calculé sur la base des revenus déclarés l’année précédente. Dans la mesure où vous avez perçu plus que l’année précédente, il est probable, si elles sont élevées, que vous aurez un reliquat à payer: en totalité en septembre ou étalé sur les 4 derniers mois de l’année si ce reliquat est supérieur à 300 €. La solution présentée ci-dessus vous permettra de prendre les devants et d’éviter ainsi toutes mauvaises surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.