Comment sauver une plante qui meurt? Quelques astuces pour la faire repartir au mieux!

Vous avez tué votre plante d’intérieur? Effectivement, même les jardiniers passionnés oublient parfois d’arroser les espèces les plus fragiles qui se flétrissent alors de façon spectaculaire en signe de protestation. La bonne nouvelle, c’est que même si une feuille brune est fanée, la plupart des végétaux apparemment morts ont encore un peu de vie en eux. Apprenez à sauver une plante qui meurt grâce à ces simples astuces!

Les plantes sont un bel élément naturel dans nos maisons et un excellent moyen de faire entrer l’extérieur chez nous. Logiquement, lorsqu’elles commencent à montrer des signes de dépérissement, cela peut être décourageant. Malgré tous nos efforts, prendre soin des variétés d’intérieur peut être un défi. Et selon l’espèce, les plantes sont sensibles aux variations de température, aux courants d’air, à la quantité de lumière, etc. Cependant, ce n’est pas la fin de la route pour votre beauté mourante et il y a encore de l’espoir pour la sauver grâce aux bons gestes d’entretien.

1. Recherchez tout signe de vie

Alors, comment savoir si votre plante est morte ou si elle peut encore être sauvée ? Vous devez rechercher des signes de vie comme les suivants:

  • Des tiges qui sont souples et fermes
  • Des racines souples et fermes
  • Du vert partout sur la plante

Même le plus petit signe de vie fera l’affaire. La plupart des plantes d’intérieur (à l’exception d’une fougère capricieuse) sont assez résistantes.

2. Coupez les feuilles endommagées

Malheureusement, les feuilles jaunes ou brunes ne peuvent pas être sauvées. Dans ce cas, votre meilleure chance est de les couper. Votre plante aura ainsi plus d’énergie pour se concentrer sur la nouvelle croissance, car elle n’aura pas à essayer de maintenir le feuillage mort.

3. Déplacez la plante qui meurt pour obtenir une meilleure lumière

Une meilleure lumière ne signifie pas nécessairement plus de lumière. Les plantes peuvent attraper un coup de soleil, tout comme vous. Alors, comment savoir si votre végétal reçoit la bonne quantité de rayons du soleil?

  • Les plantes qui reçoivent trop de lumière ont des feuilles blanchies ou jaunies à l’endroit où le soleil frappe le feuillage.
  • Les plantes qui ne reçoivent pas assez de lumière perdent leurs feuilles au bas de leurs tiges et deviennent longues et maigres.

Si votre plante montre des signes de dommages causés par le soleil, coupez les feuilles abîmées et éloignez-la de la fenêtre ou placez-la dans une fenêtre de votre maison qui reçoit moins de lumière. Si votre plante a besoin de plus d’éclairage, déplacez-la vers une partie plus ensoleillée de votre maison ou achetez une lampe de culture artificielle.

4. Débarrassez-vous de la pourriture des racines si la plante est trop arrosée

Alors, comment savoir si votre plante est trop arrosée? Elle a des feuilles jaunes, un sol humide et, parfois, un peu de moisissure ou de champignon visible. Pour éviter qu’elle ne meure, procédez comme il suit:

  • Retirez la plante du sol trop saturé.
  • Recherchez la pourriture des racines – si elle est présente, une partie des racines sera molle et brune.
  • Retirez les racines endommagées en les rinçant soigneusement à l’eau.
  • Rempotez votre plante dans un pot bien drainé avec de la terre fraîche.
  • Taillez les feuilles jaunes ou brunes.

Puisque l’arrosage excessif a tendance à faire disparaître les nutriments du sol, donnez de l’engrais à votre plante pour favoriser une nouvelle croissance saine et luxuriante.

5. Arrosez la plante qui meurt par le bas si elle a soif

Les plantes insuffisamment arrosées se flétrissent. Leurs feuilles peuvent devenir plus minces, plus molles, voire plissées et enroulées. Vous remarquerez probablement des feuilles ou des tiges brunes et croquantes. Si votre plante montre des signes de manque d’eau (ou pire, de stress dû à la sécheresse), donnez-lui de l’eau.

  • Assurez-vous que votre plante est dans un pot avec un trou de drainage.
  • Arrosez-la uniformément, de façon à ce que la terre soit humide mais pas trop mouillée.
  • Placez le pot dans un petit bac d’eau pour qu’il puisse absorber le liquide par le bas.

Les plantes stressées par la sécheresse mettront plus de temps à se rétablir avec un arrosage régulier, alors ne vous inquiétez pas si votre plante ne se redresse pas immédiatement. Une fois qu’elle a repris des forces, vous pouvez évaluer les dégâts. Enlevez le feuillage mort et attendez une nouvelle croissance luxuriante.

6. Chassez les parasites avec un spray savonneux ou de l’huile de neem

Inspectez visuellement votre plante à la recherche de parasites. Vous pouvez voir des œufs bruns, de minuscules insectes ou des feuilles grignotées. Dans le cas des cochenilles, cela ressemblera à des toiles d’araignée ou à du coton. Pour éliminer l’infestation:

  • Trempez une boule de coton dans une solution alcoolisée (pas plus de 70 % d’alcool isopropylique). Éliminez tous les parasites et œufs visibles.
  • Prévenez une nouvelle infestation en fabriquant votre propre insecticide naturel avec 1 à 2,5 cuillères à café de savon à vaisselle par 5 litres d’eau, ou avec de l’huile de neem.

Répétez ce processus tous les quatre à sept jours jusqu’à ce que vous soyez sûr que tous les parasites ont disparu.

7. Traitez les maladies fongiques pour sauver la plante qui meurt

Comment savoir si votre plante d’intérieur est atteinte d’une maladie fongique ? Voici quelques maladies courantes:

  • Oïdium : une couche blanche et poudreuse sur le feuillage
  • Mildiou : le haut des feuilles présente des taches jaunes, le bas des feuilles présente une moisissure blanche ou grise.
  • Tache noire : taches noires sur les feuilles jaunies
  • Rouille : taches orange rougeâtre sur les feuilles
  • Flétrissure fusarienne : brunissement, bords croustillants sur le feuillage

La flétrissure fusarienne est le plus généralement appelée fusariose. C’est une maladie cryptogamique causée par un champignon du genre fusarium. Les champignons responsables de cette maladie résistent au froid et survivent à l’hiver. La flétrissure fusarienne est à craindre par temps très chaud, lorsque le thermomètre avoisine les 30°C.

Si le flétrissement fusarien est incurable, la plupart des autres maladies fongiques peuvent être atténuées en utilisant un fongicide et/ou en coupant le feuillage affecté. Mettez votre plante en pot malade en quarantaine, loin des autres plantes d’intérieur, rempotez-la dans de la terre fraîche et laissez-la sécher entre les arrosages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.