Alimentation: Comment booster son système immunitaire ?

Alimentation : booster son système immunitaire

Notre alimentation renferme bien des outils pour nous aider à combattre les petits et grands maux tout au long de l’année. Si manger varié et équilibré est essentiel, on peut cibler des aliments plus que d’autres afin de rendre plus fort notre système immunitaire. Si nous ne sommes pas tous égaux face à l’immunité qui se bâtit dès la naissance, nous pouvons toujours la perfectionner pour rester au top de sa forme. Du simple rhume jusqu’au cancer, notre système immunitaire nous protège contre toutes les infections que l’on rencontre au cours d’une vie. Il peut faiblir avec l’âge, les périodes de fatigue et de stress ou même les changements de saison.

Les quatre principaux aliments dont le corps a besoin

LA VITAMINE D:

Sans elle, le système immunitaire aurait du mal à fonctionner. Pour pouvoir s’activer, les cellules de l’immunité doivent trouver de la vitamine D dans le sang et la fixer sur leurs récepteurs. De nombreuses études montrent son rôle bénéfique pour réguler la réponse inflammatoire en cas d’infection. Il semblerait également qu’elle abaisse les risques d’infections respiratoires. La vitamine D est fabriquée par la peau lorsque celle-ci est exposée au soleil dix à vingt minutes. Cependant, nous ne sommes pas tous en capacité de nous exposer au soleil. On pensera alors aux poissons gras et à l’huile de foie de morue qui en contiennent. 90% de la population est déficitaire en vitamine D, surtout l’hiver. D’où l’intérêt parfois d’avoir recours à une supplémentation sur avis médical.

LA VITAMINE C:

Elle stimule la fabrication de globules blancs, notamment les lymphocytes. Son effet antioxydant protège les cellules immunitaires contre les dégradations infligées par les radicaux libres. Cette vitamine permet à l’organisme d’être armé pour se défendre contre les virus de l’hiver. Selon plusieurs études, si la maladie se déclare (comme un rhume), la vitamine C pourrait en réduire la durée. Elle est présente dans les kiwis, les agrumes, les fraises, les brocolis, les poivrons, les pommes de terre. Vous pouvez aussi la consommer en complément de manière régulière.

LES ACIDES AMINÉS :

Ils se lient ensemble pour former les protéines, ces matières premières à partir desquelles l’organisme fabrique les cellules dont celles du système immunitaire. Deux acides aminés sont impliqués dans le fonctionnement du système immunitaire, l’arginine et la L-glutamine, car ils servent de carburant aux globules blancs. Vous les trouvez dans les produits d’origine animale (viandes, poissons, œufs, abats) mais aussi végétale (légumes à feuilles, légumineuses, céréales entières). Soyez prudents si vous consommez l’arginine et la L-glutamine sous forme de compléments alimentaires, car des dosages excessifs peuvent entraîner des risques cardiovasculaires.

LA GELÉE ROYALE :

Chez les abeilles, elle est réservée aux larves de la reine et c’est un gage de longévité. Pour les humains, la gelée royale constitue une excellente alliée de votre immunité. C’est un concentré d’éléments intéressants: vitamines C et B, acides aminés et acides gras (notamment le 10-2 HDA). Agissant en synergie, ils stimulent la formation de globules blancs, augmentent la production d’anticorps en présence d’un virus et régulent l’inflammation qui accompagne la maladie. En hiver, vous pouvez opter pour une cure de trois semaines, à raison de 500 mg à 1 g par jour. Et jusqu’à 5 g par jour en cas d’infection pour soutenir la guérison.

Une pratique qui va dans le même sens : la marche !

Si l’alimentation est primordiale, il faut la combiner avec une bonne hygiène de vie. Le stress et la fatigue peuvent réellement affecter votre système immunitaire. Les nuits de sommeil réparateur sont essentielles. Yoga, jardinage, lecture, ciné, sorties ou repas entre amis… Peu importe l’activité, tant que vous vous sentez bien et détendue!

De même, pensez à pratiquer une activité physique régulière. Et pour cela, nul besoin de la pratiquer intensément mais 30 à 60 minutes de marche par jour permettent déjà de stimuler tout votre corps. La marche fait en effet battre le cœur plus vite, ce qui stimule la circulation du sang, qui apporte ainsi davantage d’oxygène et d’aliments aux organes. Un surplus d’oxygène qui va bénéficier au système immunitaire et protège contre les radicaux libres et les maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.