Besoin d’un conseil juridique: comment bénéficier de celui-ci gratuitement?

En cas de besoin, il est possible de bénéficier d’une aide juridique. Celle-ci peut prendre la forme de conseils juridiques gratuits. On fait le point sur les organismes qui délivrent ces précieux conseils sans facturer.

Dispensés par des organismes, les tribunaux, mais également par le biais de notre contrat d’assurance, les structures offrant leurs conseils juridiques sont nombreuses. S’informer sur le droit, c’est possible… Il ne reste plus qu’à choisir!

Les consultations gratuites du Barreau de Paris

Le Barreau de Paris organise des consultations gratuites sur rendez-vous (voir sur https://avocats.paris). Certaines sont spécialisées sur une thématique : travail, consommation, famille…

SOS Avocats propose aussi des permanences téléphoniques généralistes. Quand? Du lundi au vendredi, de 19 heures à 23h30, au 0825393300 (0,15 €/min).

Les  » point-justice  » nous conseillent gratuitement

Il existe 1800 « point-justice » répartis sur tout le territoire. Ce sont des institutions publiques ou des associations qui nous conseillent gratuitement et peuvent nous aider dans les démarches administratives. Comment les trouver ? Ils sont répertoriés sur https://lannuaire.service-public.fr

Assistance juridique gratuite par le biais des assurances

Dans la plupart des contrats d’assurance que l’on souscrit comme l’assurance voiture ou l’assurance habitation, une assistance juridique est prévue au contrat. Elle permet d’avoir des conseils d’un spécialiste en cas de problème ou de litige. Par ailleurs, la garantie « protection juridique » permet d’avoir recours à un avocat sans frais, en général dans la limite d’un certain plafond d’honoraires. Elle est souvent proposée avec l’assurance auto ou habitation mais peut aussi être souscrite à part (coût variable selon la compagnie d’assurances et les prestations).

Et pour une conciliation à l’amiable?  

Sur le site www.demanderjustice.com, on peut faire envoyer gratuitement une lettre de mise en cause : ce coup de pression juridique suffit parfois à débloquer certaines situations, comme obtenir un remboursement de la part de son opérateur téléphonique. On peut également souscrire à un pack « procédure amiable » à partir de 40 € pour engager des poursuites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.