Comment savoir si votre téléphone est surveillé?

On sait depuis longtemps que certains grands groupes, comme Google, Facebook ou Amazon par exemple, veulent acquérir les données de nos téléphones et ordinateurs pour des campagnes marketing. De son côté, l’Union Européenne veut faire de son mieux pour que cette récupération ne se fasse pas ou soit le plus encadrée possible. Le téléphone est un outil que tout le monde utilise à n’importe quel moment. Cet appareil collecte bon nombre d’informations. Alors, comment faire attention avec son téléphone?

Un phénomène qui est devenu polémique

Aujourd’hui, il est possible de faire appel à des assistants numériques comme Siri, Google Home ou encore Alexa. Cependant, ce qui se passe entre vous et ces intelligences artificielles ne restent pas entre vous. «Lorsque vous demandez à Google Assistant ou Siri de trouver quelque chose, cette information est utilisée pour de la publicité en ligne. C’est la même chose lorsque vous tapez quelque chose dans la barre de recherche de Google. Si vous recherchez des concessionnaires automobiles dans votre ville, les publicités correspondantes vous suivront sur Internet. D’une certaine manière, un assistant virtuel est un autre moteur de recherche», affirme Daniel Markuson, expert en confidentialité numérique chez NordVPN. Cela reste légal dès que l’utilisateur est consentant.

Dès qu’une nouvelle application est installée, il est vraiment important de bien lire les conditions générales. Effectivement, en les acceptant sans les lires, vous acceptez de facto d’être espionné. Cependant, il est illégal quand l’utilisateur n’a pas donné son accord. D’autant plus, si ces données sont utilisées à des fins marketing. Il semblerait qu’il soit aussi possible que votre téléphone soit sur écoute en permanence.

Comment éviter que quelqu’un espionne son téléphone?

Il est possible de mettre fin à cette histoire d’espionnage. En effet, pour y arriver, il faut se pencher un peu plus sur les autorisations pour chaque application. «Une fois l’accès autorisé, l’application peut faire ce qu’elle veut avec ces données. Prenez donc l’habitude de vérifier les autorisations des applications de votre téléphone et réfléchissez à deux fois avant d’accepter les demandes d’une application », recommande Daniel Markuson. Ainsi, si une fonction n’est pas utile à une application, il ne faut pas accepter de telles conditions car cela signifie que votre téléphone transfert des données à votre insu.

«Ne partagez pas trop d’informations avec votre téléphone. Moins il en sait, mieux c’est!» est aussi conseillé. On peut aussi installer un VPN pour masquer l’adresse IP et chiffrer les activités en ligne. Il en existe de nombreux sur le marché plus ou moins efficaces. On recommandera toujours de plutôt utiliser le navigateur de votre téléphone comme Firefox, Brave ou DuckduckGo plutôt que les applications. Cela améliore considérablement la confidentialité en ligne. Il faut vérifier le comportement de vos applications. Il y a peut-être un logiciel qui vous espionne et qui veut prendre le contrôle de votre téléphone. Pour les extrémistes, il suffit de s’offrir un simple téléphone sans connexion Internet et sans application. Un téléphone qui ne va servir qu’à appeler et envoyer des messages.

Toutefois, il ne faut pas non plus tomber dans une certaine paranoïa! Il faut avoir à l’esprit que collecter ces informations constitue une gigantesque base de données pour un très grand nombre d’entreprises. Mais, il y a une grande différence entre collecter ces données et arriver à les traiter. À ce jour, il n’existe aucune technologie capable de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.