Contrôle technique des 2 roues : voici les véhicules visés par cette nouvelle mesure

D’ici cinq mois, plusieurs véhicules devront passer par la case contrôle technique…

Un contrôle technique pour les deux-roues, certains motards ont encore du mal à en croire leurs oreilles. Et bien pourtant, cette mesure sera bientôt mise en place. Mais quels véhicules sont concernés par la mesure qui entrera en vigueur le 1er octobre prochain?

Une décision européenne

Le Conseil d’État a pris sa décision cette semaine, plusieurs véhicules n’échapperont pas au contrôle technique obligatoire. Depuis 2014, l’Europe demandait à ses pays membres de mettre en place cet outil. Et à partir du 1er octobre prochain, ce sera chose faite en France. Ainsi, les propriétaires d’un deux roues, datant de 2016 vont devoir passer l’examen du contrôle technique directement. Pour ceux, datant d’après 2016, le contrôle devra être fait entre 2024 et 2026.

L’objectif de cette nouvelle loi est d’améliorer la sécurité routière mais pas seulement. En effet, elle permettra également de protéger l’environnement et de limiter les nuisances sonores. Si la mesure sera effective en octobre prochain, on ne connaît pas pour le moment les points qui seront contrôlés. D’ailleurs, la mesure est plutôt floue encore.

Quels véhicules seront concernés?

Selon le décret du 9 août 2021, le nouveau contrôle technique concernera de nombreux véhicules. On pense notamment à ceux qui sont motorisés à deux ou trois roues, 50 cm³ compris. Mais aussi aux quadricycles à moteur et les voitures sans permis. Évidemment, le contrôle technique devra être effectué dans un centre de contrôle agréé dans les quatre ans suivant la date de première mise en circulation. Et ensuite tous les deux ans.

Pour les véhicules de collection, le délai entre deux contrôles techniques est porté à cinq ans. Si vous ne le faites pas, vous risquez une sanction. Même si le décret ne le précise pas, cela va de soi. Elle devrait être la même que pour les automobilistes. Pour rappel, ceux qui n’ont pas un contrôle technique à jour risquent une amende forfaitaire de 135 euros, minorée à 90 euros en cas de paiement sous 3 jours ou majorée à 750 euros en cas de retard de paiement.

Que pensent les professionnels de ce contrôle technique?

Une question par ailleurs: les centres de contrôles seront-ils prêts pour le 1er octobre prochain? Rien n’est moins sûr. En effet, certains contrôleurs affirment manquer de qualifications. Ainsi, pour octobre, ce sera difficile : «Pour octobre, ça ne sera pas possible de former tout le monde». Une nouvelle vague de clientèle risque également d’inonder les centres de contrôle : «Ça va être très dur à suivre».

Il faut préciser, que dans les pays où la mesure est en place, cela fonctionne plutôt bien. C’est le cas notamment en Allemagne et en Espagne :« Un usager de deux-roues motorisés a 22 fois plus de risques d’être victime d’un accident mortel qu’un usager de véhicule léger. Ce risque est moindre dans les États ayant déjà mis en place le contrôle technique : 16 fois en Allemagne, 17 fois en Espagne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.