Les emballages alimentaires peuvent-ils être mauvais pour la santé?

Plastique, carton, verre, aluminium… Il existe divers types d’emballages alimentaires. Quels sont les atouts et les défauts de chacun, lesquels faut-il éviter ou, au contraire, privilégier? On fait le point.

Pour protéger ou stocker nos aliments, on a recours aux emballages alimentaires ! Mais sont-ils dangereux pour la santé ? Céline Portal, consultante en éco-consommation, fait le point dans un livre dédié au zéro déchet.

Le plastique, un emballage alimentaire à éviter 

Le plastique est LE mauvais élève en matière d’emballage! Outre ses ravages connus sur l’écologie (aussi bien pour sa production que pour son recyclage), l’emballage alimentaire en plastique impacte notre santé. « Certains plastiques contiennent des additifs qui leur confèrent flexibilité, extensibilité, résistance, souplesse, ignifugation et coloration. Sous l’effet de la chaleur, selon la durée, la température de stockage, et selon la composition des aliments (acides ou gras), ces additifs peuvent migrer du contenant au contenu… et se retrouver dans nos assiettes ou nos boissons », explique ainsi Céline Portal. 

Néfaste pour notre système endocrinien et immunitaire, on évite donc au maximum le plastique pour emballer et stocker nos aliments et on met en place quelques mesures de précaution : 

  • On évite de boire toute boisson chaude dans des gobelets en plastique.
  • On limite le temps de contact de l’aliment avec le plastique en transférant le produit dans un contenant en verre, une fois à la maison. 
  • On ne réchauffe pas les aliments au micro-ondes dans des contenants en plastique. 
  • On ne réutilise pas les contenants en plastique à usage unique pour ne pas augmenter l’ingestion de microparticules et de nanoparticules. 

Et pourquoi ne pas pousser l’exercice plus loin en s’efforçant de réduire son utilisation de plastique dans la cuisine? 

Le papier et le carton, des emballages alimentaires néfastes?

Les emballages alimentaires en papier ou en carton ne sont pas exempts de danger. « Les cartons contiennent des huiles minérales venant notamment des encres et des adhésifs des emballages », liste Céline Portal. Or, ces résidus – potentiellement cancérigènes et génotoxiques – peuvent migrer dans les aliments. Suspectées de provoquer des réactions inflammatoires, « sans protection entre l’emballage et l’aliment, le risque de migration des huiles minérales est plus important ». On évite donc d’acheter les aliments qui sont directement au contact des emballages papier et carton, surtout s’ils sont imprimés. 

Attention : le recours au papier et carton recyclés augmente le risque de migration des perturbateurs endocriniens !

Pour conserver les aliments l’aluminium est-il sain?

Les emballages alimentaires en aluminium sont omniprésents. Pourtant, là encore, ce matériau peut s’avérer néfaste pour la santé, surtout lorsqu’il est chauffé. En cause ? « Des particules d’aluminium peuvent se retrouver dans le sang et s’accumuler dans les tissus, provoquant un stress oxydatif et de l’inflammation. Sa toxicité est d’ailleurs reconnue dans l’amplification de certaines pathologies (maladie d’Alzheimer, par exemple) ». Les conseils de Céline Portal pour faire un meilleur usage de l’aluminium ?

  • Oublier papillotes : faire cuire les aliments dans du papier aluminium n’est vraiment pas une bonne idée…
  • Éviter les aliments conservés dans des emballages de type canettes, capsules de café…
  • Vérifier la teneur en aluminium de l’eau de sa commune.
  • Limiter l’utilisation de poêles, casseroles et ustensiles en Téflon … on lui préfère l’acier ou l’inox, moins nocifs.

Le verre, la solution idéale pour stocker ses aliments

Le verre est l’emballage alimentaire le plus sain! Composé de matières 100 % naturelles, il ne contient pas de substances toxiques qui pourraient contaminer les aliments. Mieux, « le verre a l’avantage de conserver le goût des aliments (…) Il protège de l’humidité, de la chaleur, et préserve les vitamines et les minéraux (excepté des pertes mineures liées à la lumière) ».

En revanche, le verre a beau être recyclable, sa production génère une forte consommation d’énergie. On réutilise donc ses pots, bouteilles et contenants en verre un maximum !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.