La relaxation: pourquoi la pratiquer et comment faire?

Il est question ici d’une méthode permettant de diminuer les tensions musculaires et psychiques au moyen d’exercices agissant soit d’abord sur le mental, soit d’abord sur les muscles. Ensuite, l’interactivité entre le physique et le mental conduit à une amélioration globale du bien-être et du contrôle émotionnel. Cette pratique utilise différentes techniques afin de relâcher toutes les tensions musculaires mais aussi de faire le vide dans son esprit. Le but ultime est d’atteindre un état de lâcher-prise où plus aucune pensée parasite ne vient troubler l’esprit.

Quels sont les bienfaits de la relaxation?

Elle est également efficace pour traiter les troubles d’origine psychosomatique et retrouver un bien-être général du corps et de l’esprit. La relaxation a des effets bénéfiques pour soigner ou prévenir le stress et les maux de la vie courante tels que les troubles digestifs, l’insomnie, les Douleurs musculaires ou l’anxiété. L’objectif de cette pratique n’est pas de s’endormir mais de se détendre tout en restant éveillé. Une séance de relaxation réussie a des effets immédiats de détente des muscles et des articulations et de relâchement des tensions nerveuses. Elle permet de «recharger ses batteries» aussi efficacement qu’une sieste (même si l’état de lâcher-prise ne doit pas être confondu avec le sommeil).

Comment faire?

Quelle que soit la méthode que vous choisirez, une initiation et une période d’entraînement sont nécessaires pour parvenir à l’état de détente recherché et en retirer des bienfaits. Diverses techniques permettent d’aboutir à un état de relaxation. Les plus connues sont sans doute le yoga et la sophrologie mais aussi la méditation zen ou le training autogène. Il existe aussi des méthodes spécifiques comme celles de Jacobson.

Pour les débutants, il est plus facile d’adopter une position allongée, sur un tapis de sol, avec les bras et les jambes relâchés et légèrement écartés du corps (posture de shavasana en yoga). Néanmoins, il existe aussi des exercices de relaxation en position assise, sur une chaise ou en posture de lotus. La principale difficulté est alors de garder le dos bien droit, sans tension (avec les épaules relâchées). La relaxation se pratique dans une pièce calme, à une température agréable et dans la demi obscurité. Il est recommandé de porter des vêtements lâches, ni trop chauds ni trop légers.

Dans certains cas, cette pratique peut être contre-indiquée

L’interactivité peut être très importante entre le mental et les fonctions organiques, et certains états de relaxation peuvent aider des traumatismes refoulés à resurgir brutalement. Les personnes fragiles mentalement, souffrant de psychoses ou présentant des problèmes physiques (insuffisance cardiaque ) ne doivent pas s’y adonner sans contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.