Les 5 règles à connaître pour consommer des aliments plus sûrs

Pour s’alimenter en toute sécurité, l’Organisation Mondiale de la Santé a mis en place 5 clés. Zoom sur ces règles simples et les bons réflexes à adopter au quotidien! Bactéries alimentaires telles la bactérie E.coli, les salmonelles, la Listeria etc. Mais aussi de la présence de pesticides, parasites… Les maladies liées à l’alimentation sont nombreuses! Pour s’en prémunir, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en place « Cinq clefs pour des aliments plus sûrs »1.

Adopter une hygiène irréprochable

Beaucoup de microorganismes sont véhiculés par les mains, torchons et ustensiles – notamment les planches à découper – : un léger contact suffit pour qu’ils passent dans les aliments et provoquent des maladies d’origine alimentaire.

Les bons réflexes? Se laver les mains  :

  • avant de toucher des aliments
  • souvent quant on fait la cuisine. 
  • après être allé aux toilettes.

Laver et désinfectez toutes les éléments en contact avec les aliments.  Tenir les insectes, rongeurs et autres animaux éloignés des aliments et de la cuisine.

Séparer les aliments crus des aliments cuits

Les aliments crus et en particulier la viande, la volaille et le poisson peuvent contenir des micro-organismes dangereux et sont susceptibles de contaminer d’autres aliments par contact. La solution ? Séparez la viande, la volaille et le poisson crus des autres aliments. Les stocker et les conserver bien distinctement. On pense aussi à ne pas utiliser les mêmes ustensiles (couteaux, planches à découper) pour les uns et les autres.

Bien faire cuire les aliment

Comme dit plus haut, les aliments crus et en particulier la viande, la volaille peuvent se révéler dangereux. La solution ? Une cuisson à cœur permet d’éliminer la plupart des micro-organismes dangereux ! Portez les mets tels que les soupes et les ragoûts à ébullition pour vous assurer qu’ils ont atteint 70°C (température qui garantit une consommation sans danger selon plusieurs études). Certains aliments nécessitent un attention particulière, c’est notamment le cas des viandes hachées, des rôtis roulés, des grandes pièces de viande et des volailles entières … même lorsqu’il s’agit simplement de les réchauffer.

Maintenir les aliments à bonne température

A température ambiante, les microorganismes se multiplient très rapidement dans les aliments. Alors qu’à moins de 5°C ou à plus de 60°C , la croissance des micro-organismes est ralentie ou interrompue. Les recommandations de l’OMS :

  • Ne pas laisser des aliments cuits plus de 2h à température ambiante
  • Réfrigérer rapidement tous les aliments cuits et les denrées périssables (à moins de 5°C) 
  • Maintenir les aliments cuits très chauds (à plus de à 60°C) jusqu’au moment de les servir
  • Ne pas conserver des aliments trop longtemps (même dans le réfrigérateur).
  • Ne pas décongeler pas les aliments surgelés à température ambiante.

Utiliser de l’eau et des produits sûrs

Le problème ? Les produits bruts, l’eau, la glace, peuvent contenir des microorganismes dangereux et des produits chimiques. Pour s’en prémunir, on choisit des aliments frais et sains, on les lave surtout si on les consomme crus.

L’OMS recommande également de préférer les aliments traités de telle façon qu’ils ne présentent plus de risque (comme, par exemple, le lait pasteurisé) et de ne pas consommer les aliments ayant dépassé la date de péremption.

1. « Cinq clefs pour des aliments plus sûrs », sur le site de l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.