Les bénéfices de la méditation

les bienfaits de la méditation

Depuis quelques années maintenant, cette pratique est devenue une vraie alternative à bien des traitements liés au stress, à la dépression, au problème de concentration. Si des neurologues, neuropsychologues, médecins psychiatres l’étudient et la conseillent à leurs patients, c’est que ses avantages ne sont plus à prouver. Un nombre incalculable d’études démontrent tous les bienfaits de la méditation, ne serait-ce que quelques minutes par jour, pour le corps comme pour l’esprit.

Le principe de base la méditation

La pratique de la méditation consiste avant tout à s’entraîner à maintenir son attention et à empêcher son esprit de se laisser emporter par les pensées qui surgissent sans arrêt. Cela dit, il ne s’agit surtout pas d’une activité combative où il faut se battre contre les pensées. On a plutôt recours à la volonté passive. C’est une activité de lâcher-prise où l’on accepte que les pensées défilent telles des images comme si on les observait dans une salle de cinéma ou dans son salon sans pour autant se laisser captiver par elles.

Il existe différents types de méditation

La méditation de pleine conscience est peut-être la plus répandue. Il s’agit d’un état de présence attentif où l’individu est concentré sur son expérience interne, externe et ses pensées. Cet état de concentration entraîne de la détente corporelle et un meilleur équilibre émotionnel.

Il existe trois autres types de méditation assez répandus: la méditation transcendantale, Vipassana et Zazen.

Des études qui ne font que confirmer l’importance de cette pratique

D’après des chercheurs américains de l’université de Caroline du nord, cette activité de l’esprit pourrait « réduire les sensations liées au stress et aux émotions négatives ». Un seul mot d’ordre pour que cela fonctionne, la régularité. Le méditant doit prendre le temps tous les jours de faire sa petite séance de méditation. D’après les résultats de l’étude, la discipline fait toute la différence: « La fréquence de la pratique a une incidence sur les résultats ».

L’étude met aussi en lumière une autre donnée importante « les personnes les plus susceptibles d’éprouver des émotions négatives pourraient bénéficier le plus de l’intervention ». Les chercheurs ajoutent: « Même en ayant une grande détresse psychologique », les sujets observés « ne semblent pas résister aux bénéfices potentiels de la méditation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.