Les régimes sont-ils nocifs pour la santé?

Lourds de conséquences pour la santé mentale, les régimes affectent aussi notre santé physique. On vous explique comment.

L’été est là et avec lui le retour des vêtements moins couvrants, laissant davantage apparaître la peau et le corps. Le hic ? A la faveur des pressions sociales, été rime aussi avec volonté d’afficher un corps jugé « dans la norme » voire « parfait ». Attention: les régimes amincissants n’ont pas seulement un impact nocif sur la santé mentale mais nuisent aussi à la santé physique. Explications. On ne s’attardera pas ici sur l’impact des régimes amincissants sur la santé mentale, psychique, psychologique. 

Pourquoi les régimes amaigrissants sont-ils mauvais pour la santé?

Dans la majorité des cas, on décide de faire un régime en fonction d’une image du corps subjective. Le hic ? Cet objectif fixé aléatoirement n’est pas forcément compatible avec un bon état de santé. Pire, certaines femmes entreprennent un régime dans le but de maigrir sans même être en surpoids. Ainsi, selon une enquête nationale 45 % de femmes sans surpoids dont 15 % minces (IMC < 22) ont suivi un régime au cours de l’année1. Et si cela pousse déjà à réfléchir, il faut aussi savoir que quel que soit notre IMC, c’est le principe du régime en lui-même qui pose problème.

En 2011 (déjà), l’Anses tirait la sonnette d’alarme. Après avoir observé à la loupe une quinzaine de régimes, le constat était sans appel : tous les régimes restrictifs, par leur finalité, conduisent à des déséquilibres nutritionnels. Car c’est ainsi que fonctionnent les régimes : ils fixent des restrictions alimentaires, dans le but de créer un déséquilibre afin d’éliminer les acides gras du tissu adipeux.

Par ailleurs, quels qu’ils soient, les régimes induisent une fonte musculaire. Car lorsqu’on perd de la masse grasse, on perd aussi de la masse musculaire. Ce qui peut entraîner un état de fatigue perpétuel et non négligeable.

Les régimes sont-ils efficaces?

Lorsqu’on suit un régime, on observe souvent de bons résultats dans les premiers jours … avancent de constater une phase de stagnation. C’est tout à fait normal. En effet, au début du régime – et de la mise en place des restrictions -, on puise dans les glucides qui constituent notre stock d’énergie et qui sont les plus rapidement disponibles. Au fur et à mesure que les jours se suivent notre organisme va mettre en place des stratégies pour résister à cette perte de poids … au moment même où l’on puise dans les réserves adipeuses. Résultat ? Le régime ne produit (quasiment) plus de résultats ‘visibles’ et comme nos réserves énergétiques sont à sec, on est affaibli.

Pire, on constate un (re)prise de poids dans la quasi-totalité des cas (dans 80 % des cas un an après le régime et 95 % des cas dans un délai de 5 ans). Et cette prise de poids peut présenter un risque sanitaire.

Comment faire un régime de façon saine?

Le hic ? C’est que l’on perçoit le plus souvent les régimes comme des parenthèses, des challenges permettant d’atteindre un objectif prédéfini. En réalité, il faudrait plutôt les envisager comme la voie d’accès à un comportement alimentaire permettant d’atteindre un équilibre nutritionnel par exemple dans le but d’améliorer son métabolisme, sa santé cardiovasculaires et/ou mentale… Bref, mieux vaut se fixer un objectif plus solide qu’un simple changement physique. A la place d’un régime amincissant, mieux vaut ainsi s’intéresser à un nouveau régime alimentaire, qui vise à améliorer notre façon de nous nourrir et notre santé… sans promettre (forcément) de perte de poids.

1. Selon une enquête nationale soulignée par un avis de l’Anses (2011) d’après une étude INCA.

One thought on “Les régimes sont-ils nocifs pour la santé?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.