Vous ne pouvez pas sortir de chez vous ? Nos 4 astuces pour marcher suffisamment !

4 astuces pour marcher suffisament

On n’énumère plus tous les avantages liés à la marche tant physiques que psychologiques. Mais, parfois, pour différentes raisons, on ne peut pas sortir de chez soi. Voici quelques solutions pour pouvoir marcher comme si on était à l’extérieur.

1. Préparer un petit circuit à la maison

On dégage de notre chemin les objets ou les petits meubles encombrants. L’objectif est de pouvoir marcher par tranche de 50 pas plusieurs fois par jour. Contrairement aux idées reçues, toute séquence active est bonne à prendre pour rompre la sédentarité et le bénéfice n’est pas corrélé à un exercice d’une durée minimale de 10 min. Planifier 10 séries de 50 pas/jour soit 500 pas et ça ne prend que 5 min/24h. De quoi donner envie de pousser le réflexe des 50 pas à 100 voire plus.

2. On mise tout sur l’efficacité

Dans ce cas précis, contrairement à nos habitudes, on va faire exprès de multiplier les allers-retours pour perdre du temps dans nos tâches quotidiennes afin de marcher au maximum dans l’appartement. Donc, au lieu de tout poser sur un plateau pour desservir la table, ranger la vaisselle ou le linge, mieux vaut mener l’opération en la multipliant en 2, 3 ou 4 allers-retours. Car, pour allier efficacité et nombre de pas, c’est davantage sur la cadence qu’il faut jouer: marcher un peu plus vite permet en effet faire plus de pas en moins de temps et incite à marcher moins voûté, donnant plus d’allant dans les jambes et moins de morosité dans la tête.

3. S’amuser avec un podomètre

Il s’agit d’un traqueur d’activité. Généralement très précis, il devient un bon partenaire dans notre souhait de réaliser un certain nombre de pas dans la journée. Il suffit de consulter le podomètre au moins 5-6 fois par jour et de systématiquement arrondir le nombre de pas indiqués à la centaine supérieure avant de se rasseoir. En moins d’une minute, on peut ainsi faire 50 pas supplémentaires et à la fin de la journée en totaliser 200 à 300 de plus sans même sans rendre compte.

4. Utiliser des objets du quotidien

La plupart des médecins s’accordent à dire que la position assise est nocive pour le squelette, mais pas que, après une période d’une demie-heure. Par conséquent, on peut s’inventer des jeux pour s’obliger à bouger. Par exemple, même si elle est conçue pour rester à portée de main, éloigner la télécommande du canapé est un sacrifice tout bête qui peut rapporter un bon nombre de pas en fin de journée, surtout si l’on s’oblige à faire un détour pour aller la chercher. Prendre l’habitude de téléphoner debout en arpentant la pièce, aussi, surtout si nos appels sont longs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.