Nos astuces pour lutter contre les tiques

Comment réagir en cas de morsure de tiques ? Quels sont les risques ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur cet acarien nuisible.

30 % des Français ont déjà été mordus par l’un de ces acariens qui se nourrissent de sang. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Comment réagir ? Quels sont les risques ? On fait le point.

Après une balade, inspection obligatoire 

Idéalement, on prévient les attaques en se couvrant les bras et les chevilles lors d’une escapade en forêt, dans un parc ou une prairie. Dans tous les cas, on s’inspecte des pieds à la tête (les tiques adorent le cuir chevelu) en rentrant chez soi. Il faut être méticuleux, car la petite bête – dont la tête reste coincée sous la peau – fait la taille d’une tête d’épingle. Touché ? On ne la retire pas la tique à la main, mais avec un tire-tiques (en pharmacie) pour l’enlever en totalité. Puis on désinfecte. 

Symptômes et complications liés à la morsure de tiques

Vous pensez avoir été piqué par un de ces acariens ? Souvent, une plaque rouge qui gratte peut apparaître dans les 24 heures qui suivent la morsure. Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter.  

En revanche, en cas de fièvre ou si l’on observe une rougeur qui s’étend 3 à 30 jours après la morsure, direction le médecin illico : des antibiotiques sont nécessaires. Pris tôt, ces médicaments préviennent le développement de certaines bactéries dont les tiques sont porteuses. À commencer par la borrelia, à l’origine de la maladie de Lyme, qui cause douleurs articulaires, troubles neurologiques et (grosse) fatigue. Heureusement, cela reste assez rare. 

Que faire en cas de morsure de tique?

Y compris celles qui touchent nos animaux domestiques, sur l’appli Citique, développée par le ministère de la Santé et l’ANSES, qui permet de suivre la prolifération des tiques sur le territoire. L’idéal : envoyer par La Poste le spécimen trouvé directement aux chercheurs qui établissent une « tiquothèque ». Les prélèvements sont anonymes, donc on ne saura pas si notre agresseur était contaminé, mais cela permet de traquer la présence de bactéries dangereuses en régions. 

Source:  Santé Publique France(https://www.santepubliquefrance.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.